Qu’est-ce que c’est?

De nombreuses définitions de ce qu’est un milieu humide existent. Au Québec, celle qui est généralement utilisée est :

Les milieux humides regroupent l’ensemble des sites saturés d’eau ou inondés pendant une période suffisamment longue pour influencer, dans la mesure où elles sont présentes, les composantes sol ou végétation. (Couillard et Grondin, 1986)

Les milieux humides sont des écosystèmes essentiels couvrant environ 10 % de l’ensemble du territoire québécois. Actuellement, dans la zone de gestion de la Jacques-Cartier, les milieux humides caractérisés et les milieux humides potentiels représentent 7% de la superficie totale, soit 183,4 km2. Principalement situés en bordure des lacs, le long des rivières, dans les dépressions du sol et au bas des pentes, ces milieux se concentrent davantage dans la partie sud de la zone de gestion. C’est aussi dans ce secteur que s’observent les milieux humides de plus grandes superficies.

Les cinq classes de milieux humides définis selon l’inventaire canadien des terres humides sont :

 

Les eaux peu profondes : Étendue d’eau libre et stagnante ou cours d’eau comprenant moins de 2 mètres d’eau de profond.

– Présence de plantes aquatiques submergées et flottantes.

Crédit: Canards Illimités

Crédit: Canards Illimités

 

Les marais: L’eau, généralement peu profonde, y est présente toute l’année ou en majeure partie.

– Présence de plantes herbacées émergentes ou flottantes.

Marais-1024x768_c

 

Les marécages: Endroit inondé de façon saisonnière dans des périodes et des fréquences plus ou moins variables et où la nappe phréatique est élevée.

– Présence d’arbres et d’arbustes.

Marécage-1024x768_c

 

Les tourbières ombrotrophes (ou Bogs) : Endroit mal drainé recouvert de tourbe où la nappe phréatique est très haute et qu’il y a accumulation de matière organique.

– Présence de sphaignes et d’arbres, les apports minéraux proviennent des précipitations.

Bog-1024x768_c

 

Les tourbières minérotrophes (ou Fens) : Endroit mal drainé recouvert de tourbe où la nappe phréatique est très haute et qu’il y a accumulation de matière organique.

– Présence de mousses et d’herbacés, les apports minéraux proviennent de la nappe phréatique et du ruissellement.

Fen-768x1024_c

 

Les milieux humides sont des écosystèmes dynamiques et complexes qui jouent des rôles cruciaux pour l’environnement.