Installations septiques

Je m’assure de la conformité et du bon fonctionnement de mon installation septique

Pourquoi?

Parce que les installations septiques non-conformes ou non-fonctionnelles rejettent dans l’environnement encore plus de phosphore et de bactéries nocives pour la santé.

En l’absence de  réseau d’égoûts municipaux pour recueillir les eaux usées, les habitations sont pourvues d’une installation septique individuelle. Si c’est votre cas, les eaux usées de votre habitation (machine à laver, toilette, douche, lavabos, lave-vaisselle, etc.) sont dirigées vers une fosse septique puis vers un champ d’épuration, sous la pelouse qui agit comme un filtre.

 

[one_third]

Fosse septique

Source: SCHL, Éric Brunet, Centre ontarien des eaux usées rurales, Université de Guelph

[/one_third][two_third_last]

Voici comment ce filtre fonctionne :

L’eau et les déchets sont évacués dans la fosse septique où les solides forment une boue et de l’écume. Il sont alors décomposés par des micro-organismes.

Par la suite, le liquide, nommé effluent, se dirige vers le champ d’épuration où il sera purifié en percolant dans le sol. Ce sont les micro-organismes présents dans le sol qui se chargent de recycler les matières organiques en éléments comme le phosphore.

[/two_third_last] [two_third]

Bonnes pratiques

  • Informez-vous des règlements concernant les installations septiques que votre municipalité se doit de faire respecter.
  • Inspectez régulièrement vos installations septiques : vérifiez si l’eau s’évacue correctement, s’il y a des odeurs, si le dessus du champ d’épuration est spongieux ou qu’un liquide gris apparaît dans la cours.
  • Faites faire la vidange de la fosse septique : tous les 2 ans pour une résidence principale et tous les 4 ans pour une résidence secondaire.
  • N’installez rien sur le champ d’épuration (stationnement, construction, revêtement, arbres ou arbustes). N’y faites pousser que du gazon.
  • Informez-vous avant de procéder à la réfection de votre vieux système, il y a une méthode adaptée à votre type de terrain.
  • Espacez l’utilisation de votre lave-vaisselle et de votre lessiveuse. Ainsi la fosse septique gardera son efficacité.
  • Utilisez des produits domestiques biodégradables, non toxiques et sans phosphate.

À éviter

  • Le déversement de produits toxiques (solvants, peintures, pesticides, détergents, javellisants) qui vont causer la mort des micro-organismes purificateurs de votre installation.
  • Les cheveux, le café, la soie dentaire, les tampons hygiéniques, les mégots de cigarettes, les huiles et graisses, les couches ou les condoms qui ne seront pas décomposés totalement.
  • L’utilisation de broyeur à déchets qui augmentent jusqu’à 20% la quantité de matière organique dans la fosse.
  • L’arrosage du gazon sur le champ d’épuration.
  • La consommation excessive d’eau.
  • Utilisez des produits domestiques biodégradables, non toxiques et sans phosphate.

[/two_third][one_third_last]

[table id=8 /]

[/one_third_last]

Pour davantage d’informations

Consultez le document: Votre installation septique.

Consultez le Guide bleu du résident. Trucs concrets pour économiser et protéger notre eau.

   Pour bénéficier des services de la CBJC ou pour toute demande d’information, consultez l’onglet Services offerts ou communiquez avec nous.

Laisser un commentaire