Dans la zone de la Jacques-Cartier

Extrait du site du MDDELCC

L’indice de qualité bactériologique et physico-chimique de l’eau (IQBP) sert à évaluer la qualité générale de l’eau des rivières et des petits cours d’eau en considérant les usages suivants : la baignade et les activités nautiques, la protection de la vie aquatique, la protection du plan d’eau contre l’eutrophisation, et l’approvisionnement en eau brute à des fins de consommation. Cet indice est basé sur des descripteurs conventionnels de la qualité de l’eau.

Dans la zone de la Jacques-Cartier, 6 variables sont analysées:

  • Le phosphore
  • Les coliformes fécaux
  • Les matières en suspension
  • L’azote amoniacal
  • Les nitrites-nitrates
  •  La chlorophylle a totale

Les résultats sont présentés grâce à un code de couleur que voici:

iqbp

L’IQBP a aussi ses limites. En effet, le suivi de descripteurs conventionnels de la qualité de l’eau ne nous renseigne pas sur la présence de substances toxiques, pas plus que sur la perte ou la dégradation d’habitats essentiels au maintien de la vie aquatique. Des approches complémentaires basées sur l’intégrité de l’écosystème doivent alors être utilisées si l’on veut établir un diagnostic plus global.

Afin de connaître la qualité de l’eau de la zone de la Jacques-Cartier, il existe un atlas interactif de la qualité des eaux de surface et des écosystèmes aquatiques. Cliquez sur l’image ci-dessous pour accéder aux résultats:

Map_IQBP